Le produit a bien été ajouté à votre panier
Continuer Commander

Comment tailler vos rosiers ?

Publié le : 06/02/2020 11:56:38 | Catégories : Conseils de saisons

La taille des rosiers est un chapitre de la taille des arbustes d’ornement à fleurs, avec des points communs à ceux-ci et des spécificités. Le but de cet article n’est pas d’énumérer des recettes toutes faites mais de donner des pistes de réflexion et des fondamentaux de la pratique. Et aussi de démystifier la taille qui angoisse beaucoup de nouveaux jardiniers ! Et si on se trompe, ce n’est pas grave… La nature est indulgente et généreuse, et corrige vite une erreur ponctuelle.

Conseils de taille

 

Les grands principes de la taille des rosiers

Avant de jouer du sécateur, il faut savoir quel arbuste on a devant soi (type de végétation, de floraison, son âge, etc.), ce qui se passe chez la plante au fil des saisons et ce que l’on veut obtenir par la taille.

Un arbuste à fleurs, un rosier en particulier, a une partie aérienne, qu’on peut appeler branches ou rameaux et une partie souterraine, les racines. Les plus petites branches portent les feuilles et les fleurs.

A l’intérieur circule la sève, que l’on peut assimiler à un flux d’énergie pour la plante. En effet, au printemps, elle va générer le démarrage plus ou moins vigoureux de la végétation puis permettre l’alimentation et l’hydratation de l’arbuste, sa floraison, sa vie durant la belle saison.

A l’automne, la sève va descendre stocker les éléments énergétiques synthétisés par les feuilles grâce au soleil, dans les racines. Et au printemps suivant, après le repos hivernal, ça recommence…

De façon simpliste, imaginez les racines comme une pompe à eau avec un programmateur (les saisons) et les branches comme des tuyaux qui s’allongent et se ramifient (croissance naturelle) ou que l’on peut raccourcir (la taille) !

Ainsi va la vie d’un arbuste de façon plus que schématique et imagée :  

Plus la pompe est puissante, plus le débit est fort.

Pour une même pompe, plus les tuyaux sont longs ou nombreux, plus le débit à la sortie, est faible. Et inversement.

 Tailler le rosier avant sa plantation 

 

Si l’on revient à notre rosier, on peut transposer l’image de la pompe et du tuyau facilement, même au stade du rosier à racines nues que l’on va planter !

Le rosier que je viens de recevoir a de belles et nombreuses racines et beaucoup de branches. Je trouve dommage de supprimer certains de ces rameaux comme il m’est recommandé dans les conseils de plantation André Eve ! Pensez à la pompe ! La beauté du rosier reflète la bonne santé, l’énergie qu’il a eues en culture, avant d’être arraché. La pompe a bien fonctionné. Pour réamorcer la pompe, autrement dit sa vie au jardin, donc assurer sa bonne reprise, il faut redonner l’avantage aux racines et supprimer quelques branches pour que celles qui restent bénéficient du maximum d’énergie ! Soyez sans pitié !

Comment tailler ses rosiers ? 

 

Avec l’image de la pompe en tête, on rajoute quelques éléments indispensables à la prise de décision avant de couper. Après il est trop tard, pour la saison en cours, mais pas pour la suivante. La nature étant bien faite, elle corrige les erreurs du néophyte. N’ayez pas peur ! Une mauvaise coupe n’est pas dramatique ! On a tous connu ça chez le coiffeur…

 - Type de végétation de mon rosier : petit ou fort développement. Rosier buisson ou arbustegrimpant ou liane (cf. catalogue ou site )

 - Age de mon rosier et entretien antérieur : nombreuses branches, grosses branches, fréquemment taillé, taillé court, long…

 - Période de floraison : unique au printemps ou estivale, remontante ou continuelle.

 

Le résultat que je souhaite obtenir sur mon rosier :

Un rosier à l’allure naturelle dont la taille ne se voit pas ou peu comme une coupe de cheveux réussie à la sortie de chez le coiffeur, une « usine » à fleurs, un rosier qui reste sage dans l’espace un peu étroit qui lui est attribué, un rosier obéissant qui suit le support que je lui ai fourni sans s’égarer, un rosier toujours propre…

Nous ne donnerons pas ici de recette toute faite, mais des ingrédients pour réussir la vôtre.

 

La taille du rosier en résumé 

1- Pensez pompe et tuyaux pour régler la vigueur de votre rosier après la taille. Taille courte : pousses vigoureuses, taille longue : petites pousses. Branches charpentières à ne pas couper pour conserver la structure du rosier, particulièrement chez les grimpants.

 

2- Taillez à la sortie des grands froids selon votre région, entre fin janvier et mars-avril. Ne pas tailler avant la chute des feuilles pour ne pas priver les racines de l’énergie envoyées par celles-ci à l’automne. Ne pas tailler un rosier à floraison printanière juste avant la floraison mais après.

 

3- Adapter la taille aux besoins de votre jardin et à vos goûts. Dans la nature, les arbustes ne sont pas taillés, comme les pieds des chevaux ne sont pas parés…

 

Pour en savoir plus et apprendre à tailler sur le terrain avec l'équipe André Eve, inscrivez-vous à nos cours de taille !

Taille rosier Red Parfum

Taille du rosier Red Parfum réalisé début février